Après la Fin | RPG |
Ne sois plus un simple observateur, ne sois plus inactif : rejoins une caste et bats-toi pour sauver ta peau !

Le jeu n'attend que toi !


Un seul but : survivre !
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons à tous une bonne année 2043 environs ! Essayez de rester en vie jusqu'à la prochaine !
Venez manger un bout de Rat'sBurger dans notre Mc Destroy ! Ça ne coûte rien, et c'est réservé aux punks !
Révolte ! Rejoignez PETER ! Les Administrateurs doivent payer ! Nous leur arracherons notre bonheur à coups de revendications sanglantes !
Gangsta vend moteur de voiture BMW. Pour plus d'infos, contactez Joe. Payable en came.
"C'est incroyable ce que veut PETER !" a hurlé Cho'Ko lors de son discours, "Ils réclament de l'impossible alors que nous venons à peine de sauver AlF !"
Le 25 décembre, un lieu où un certain nombre de mutants s'étaient réfugiés a été réduit en cendres. Impossible de vérifier si les mutants étaient déjà morts avant l'incendie. Qui a bien pu commettre une telle atrocité ?
Cherche refuge. Peut endormir vos enfants par la pensée en quelques secondes pour plusieurs heures.
LSN s'est une fois de plus exclamé que PETER était une révolte en carton, et que les administrateurs ne maltraitaient aucunement les membres. "Si ils veulent la guerre, qu'ils aillent tuer du kikoolol et nous laissent tranquilles."
J'sais pas qui est l'bâtard de punk qui a buté mon frère, mais je te retrouverai 'culé ! A.
Janus, fondateur de PETER, a annoncé que des mesures radicales seraient prises contre ces administrateurs qui ont immobilisé le forum pendant plusieurs mois. La révolte est en marche, mais elle marche peut-être trop vite.

Partagez
 

 [Validé] Remizov Del Horta

Aller en bas 
AuteurMessage
Janus

Janus

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 29
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Remizov Del Horta
Caste: Fou

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptyVen 23 Jan - 22:13

† VOTRE PERSONNAGE † :

→ Nom : Del Horta

→ Prénom : Remizov

→ Age : Un peu moins de 40 ans

→ Caste : Fou

→ Orientation sexuelle : Hétérosexuel

→ Physique (5 lignes minimum) :

Remizov a de longs cheveux châtains qu'il ne coiffe jamais. Mais paradoxalement, il prend le temps de se rasé la moustache et la barbe assez régulièrement. Il mesure environs 1m75 et est mince, sans pour autant être maigre. Il est toujours vêtu d'un ample manteau à capuche qui lui arrive jusqu'au bas des jambes. De couleur gris sombre se vêtements lui permet de se fondre assez facilement dans le décors gris des ruines. Cet habit comporte de nombreuses poches intérieures qui permette à Remizov de transporter de multiples Babioles. Dans l'une de ses poches se trouve le livre Le Prince de Machiavel.


Remizov Del Horta

→ Caractère (5 lignes minimum) :

Le caractère de Remizov est très difficilement descriptible. Si autrefois il était naïf, ce n'est plus du tout le cas. Remizov est un être qui sait beaucoup plus de chose que ce que son comportement nous laisse croire. Dans certain cas il peut passer pour un skizophréne, passant subitement du rire nerveux à l'énervement, comme si il discutait avec lui même.
Remizov a aussi une tendance à réfléchir à voix haute. Dans ses moments la il parle presque toujours en Espéranto.


Remizov déteste le tabac et autres drogues qui se fument. Il porte également une forte aversion pour l'alcool.


→ Histoire (10 lignes minimum) :

Son histoire sera bientôt disponible dans un prochain poste.

→ "Capacités" :

Remizov fut un grand génie avant de sombré dans la folie. Il a donc accumulé de nombreuses connaissances:

*Remizov est polyglotte, il peut donc aisément communiquer avec les plupart des personnes qu'il rencontrera. Il maîtrise l'anglais, l'allemand, l'espagnol, l'espéranto, l'italien, le Français, le portugais et il avait quelques notions en Latin et Grec ancien.

*Remizov avait jadis fabriqués de nombreuses machines avec son frère. Si la plupart de ses machines ont été détruites, il pourrait aisément les reconstruise si il avait le matériel nécessaire.


→ (si politique) Orientation politique : Aucune

→ Armes :

Si Remizov une canne milord à tête de Renard, celui ci sert plus à décorer qu'à l'aider à marché. Néanmoins elle peut servir d'arme en cas de besoin:
-Tout d'abors il peut frapper avec.
-Cette canne est une canne-épée.
-Cette canne peut également faire office de matraque électrique. C'est de cette fonction que Remizov se sert principalement si il est attaqué.

Canne de Remizov

1. Tête de Renard en argent. La truffe est en fait un bouton permettant d'activer l'attaque électrique.
2. Anneau argenté. Lorsque la canne-épée est séparé, cette anneau fait parti du fourreau.
3. Partie principale de la canne, couleur noir de Jais
4. un anneau argenté masque une petite fente ou Remizov peut insère les piles pour permettre à son attaque électrique de fonctionné.
5. Au centre du caoutchouc noir fait office d'antidérapant. De chaque côtés se trouvent le plaques métalliques par ou sort la décharge électrique en cas d'activation de l'arme.

La lame caché quand à elle est semblable à celle d'une épée d'escrime: très légère, très souple et avec une base carré, donc seul sa pointe était dangereuse.


Pistolet bactériologique qu'il avait fabriquer avec feu son frère. Le chargeur de l'arme peut contenir 6 fioles de sérum infecté. Remizov n'utilise que des sérum contenant le virus de la gastro à une haute concentration. Une fois touché par cette arme, les premiers symptômes de la maladie apparaissent au bout de quelques minutes seulement. Il va de soit que Remizov est vacciné contre ce virus là.


→ Équipement/matériel:

Remizov porte toujours avec lui le livre Le Prince écrit par Machiavel.


>~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~<


† VOUS † :


→ Code de l'histoire (obligatoire seulement pour votre premier personnage) :
Spoiler:
 

→ Code du règlement (obligatoire seulement pour votre premier personnage) :
Spoiler:
 


→ (si vous êtes mort) Nom de votre ancien personnage :

→ Comment avez-vous connu le forum ?

>Publicité dans a travers la signature de Cho'Ko sur un autre forum.<


† RP-TEST † (répondez ici au RP-Test) :



Tar se redressa avec difficulté. Le mutant se trouvait en face de quelqu'un qu'il n'avait jamais vu, et qui masquait une force certaine. Son attaque n'avait pas réussi à lui faire perdre la supériorité dans le combat. Yasm Ritlon... D'où sortait ce type ?

Je ne sais pas pourquoi tu veux entrer, mais je te conseille une fois de plus de faire demi-tour avant de mourir., lui intima Tar.

Voyant que l'autre n'esquissait aucun mouvement, Tar bondit vers lui en un cri bestial et le frappa à la tête, le faisant tomber au sol.


Va-t-en, ordonna-t-il !

Il souleva l'inconnu du sol en empoignant son col et le frappa de nouveau, avant de l'envoyer de nouveau au sol. Tar frappa les côtes de l'homme à terre. Il prenait le dessus trop facilement, quelque chose n'allait pas. Un mauvais coup se préparait, c'était certain. Il recula et dégaina son arme.

Va-t-en ! Va-t-en où je tire !



----------------------------------------


Malgré les menaces Yasm ne bougeait pas. Était t’il mort ?
Le mutant tenta encore une fois de l’intimider. Enfin, pour être tout à fait rigoureux disons plutôt que le mutant tenta de masquer sa propre peur en criant sur le corps gisant à terre. Il attendit quelques secondes mais n’eut aucune réponse. Il tira. Le coup était bruyant, et la fumée lui irritait les yeux, donc il les ferma. Les yeux toujours clos il continua à tirer jusqu'à que son chargeur se vide, simple mesure de sécurité. Tar senti le sang de sa victime lui éclabousser le visage, l’odeur de poudre lui irritait le nez. Lorsque son chargeur fut vide, il continua à tirer machinalement 3 coups avant de rouvrir les yeux et pousser un soupir de soulagement. Soulagement de courte durée car il ne tarda pas à se rendre compte que le corps de Yasm avait disparu. Le sol présentait bien des traces d’impact des balles, mais nulle trace du cadavre. Nul trace non plus du sang de sa victime, Tar l’avait pourtant bien senti gicler sur son visage, et même si par miracle Yasm avait survécu et réussi à s’enfuir, il aurait dû laisser des traces de sang ! Le mutant tournoya nerveusement sur lui-même à la recherche de sa cible, en vain. Angoisser il s’agenouilla là où se trouvait le corps quelques instants plus tôt et caressa le sol à la recherche d’un quelconque indice. Un rire nerveux le fit se retourner brutalement. Yasm se trouvait indemne devant la porte que le mutant gardait. Instinctivement, ce dernier pointa à nouveau son arme vers lui.


-Mouha ah ah ! Mutan… Un mutant dangereux qu’ils disaient…. Et pourtant je vois un être obligé de se servir d’une arme pour tué. Je vois un être incapable de distinguer le vrai du faux.

La main tremblante Tar fixait éplorement son adversaire. Lorsque il parla on n’entendit pas la voix glacial et caverneuse d’une dangereuse créature, mais la voix apeurée d’un être désespéré.

-Ton sang. Tu saignes... Pourquoi ? Pourquoi tu ne saignes pas !
-De sang ? Quel sang ? Lui répondit Yasm en faignant parfaitement l’étonnement avant d’éclaté d’un rire nerveux.

Le mutant porta une main à son visage, la ou il avait sentit les éclaboussures de sang. Mais aucune tache vermeille ne maculait son visage.

-Toi t’es qui ? Casse toi ou je tire !
-Moi ? Je ne suis personne… Mais vous, vous êtes une aberration…. Misérable mortel, comment oser vous foulez la terre de Dieu….

La voix de Yasm avait brusquement changé, elle était devenue froide et sifflante, glauque… Tar tira, mais à la place d’une détonation il entendit le résonnement de son chargeur vide. A nouveau son adversaire fit entendre son terrible rire. Le mutant lâcha son arme et recula de quelques pas, ses sens étaient en alerte, il était prêt à fuir.

-Étrangé, qui que tu soit, ne passe pas cette porte, seule la mort t’attend derrière…
-Franchir la porte ? Dans quel but ? La seul chose qui m’attend est ta mort, mais celle-ci en a marre d’attendre, et ne tardera pas à courir vers moi, à se jeter sur moi ! Bandes d’hérétiques, vous n’êtes pas la création du Seigneur, vous n’avez aucun droit en ce monde…


Le mystérieux Yasm Ritlon était complètement cinglé et il en devenait dangereux. Il semblait que Yasm savait qu’il ne trouverait rien derrière cette porte, juste un système de sécurité près à occire la vie du premier qui la franchira. Ainsi son unique but était donc de le tuer. Et après lui tous les autres mutants et ce pour l’unique raison qu’ils avaient été crée et enfermé par l’homme. Tar devait agir, il devait stopper l’inconnu avant qu’il ne puisse massacré ses semblables. Le mutant réfléchit rapidement et prit une grave décision. Il prit une dernière inspiration, puis sans donner le moindre signe se mit à courir vers son adversaire, il bondit, l’empoigna. Sa vitesse de propulsion combiner à l’incroyable force que lui incubait sa mutation, plus le poids combiné des deux êtres fracassa la porte, le piège se mit en marche. Plusieurs machines se mirent à faire feu, des centaines de coup furent tiré, du bruit, de la fumée…
Tar était mortellement blessé, il faisait d’incroyable efforts pour s’accrocher à ses derniers instants de vie, juste quelques secondes, il voulait voir le cadavre de Yasm Ritlon ! Sa vue était très trouble, il n’arrivait pas à distinguer quoi que ce soit. Les machines automatiques avaient arrêté de tirer, un silence s’installa. La première chose que le mutant remarqua est qu’il ne sentait plus le contact de son adversaire et pourtant il était certain de l’avoir agrippé ! La seconde chose qu’il put remarquer se fut des sons. D’abord, des bruits de pas, puis une voix solennelle.


-La marche des vertueux est semée d'obstacles qui sont les entreprises que fait sans fin surgir l'oeuvre du Malin. Beni soit-il l'homme de bonne volonté qui, au nom de la charité, se fait le berger des faibles qu'il guide dans la vallée d'ombre de la mort et des larmes...

Les bruits de pas s’approchèrent.

Car il est le gardien de son frère et la providence des enfants égarés. J'abattrai alors le bras d'une terrible colère…

Les bruits de pas s’arrêtèrent. Au prix d’un ultime effort Tar réussi à se retourner. Sa vue était toujours brouillée, il ne voyait que du noir.

…d’une vengeance furieuse et effrayante sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent à néant les brebis de Dieu.

Le mutant concentra ses dernières forces dans sa vue. Il commençait à voir plus nette. La première chose qu’il réussit à distinguer fut une sombre silhouette de l’autre côté de la porte fracassé.

Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l'Eternel quand sur toi s'abattra la vengeance du Tout-Puissant ! In nomini Padri, Filis et Spiritus Sancti, Amen.

C’est alors que horrifier Tar reconnu son interlocuteur


-Illusions, le monde n’est qu’illusion. Tu voulais savoir mon nom, je suis Yasm Ritlon, brebis de Dieu. Toi tu n’es que poussière, et de poussières tu retourneras à poussières….

Yasm s’éloigna lentement. Le mutant sentit sa vie le quitté. Déjà il ne voyait plus rien. Il n’avait plus peur, il ne ressentait pas la moindre haine envers son adversaire. A vrai dire il était beaucoup trop faible pour ressentir la moindre émotion. La seule chose qu’il s’avait c’est qu’il mourait…


Yasm quittait lentement ce lieu maudit. Il n’était pas pressé, sa mission avait été accomplit. Les mutants ont beau avoir des pouvoirs hors du commun, ils n’en étaient pas moins très vulnérables. Si leur puissance leur a été donnée par l’Homme, Dieu s’était chargé de leurs faiblesses. Ainsi, plus un mutant abusait de ses pouvoirs, plus ils sombraient dans la folie. Tout n’est qu’illusion, et l’hypnose est un incroyable pouvoir. Tar avait déjà sombré dans la folie depuis longtemps, il fut donc très facile à tromper. Il avait suffi à Yasm de décrire très précisément et à voix haute ce qu’il voulait que Tar s’imaginait le vivre réellement. L’épique combat à donc opposer le mutant… à un adverse imaginaire. Yasm n’était qu’un simple spectateur.
Les mutants ne sont qu’une aberration, Yasm Ritlon était le soldat de Dieu. La vie est éphémère, et l’on court tous vers la mort. Yasm Ritlon, brebis de l’éternel, c’est vers lui que court les mutants !


Dernière édition par Janus le Mar 27 Jan - 0:51, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Janus

Janus

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 29
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Remizov Del Horta
Caste: Fou

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptyVen 23 Jan - 22:15

Demain j'éditerais peut être pour mettre une version avec moin de fautes. Merci de ne pas achirver ma fiche tout de suite si elle est accepté.

-------------------------------------


Remizov naquit avec son frère jumeau Serny au sein d’une famille aisée. En fidèles catholiques, les Horta firent baptiser leurs fils dès leurs premiers jours. Assez rapidement, Remizov fit preuve d’une capacité plutôt supérieure pour un enfant de son âge. Ainsi à 8 mois il tenait aisément la position debout, et à 9 mois il arrivait déjà à marcher sans aide. Son frère quant à lui, bien qu’il montrait également des prédispositions intellectuelles exceptionnelles, comme par exemple la reconnaissance des formes et des couleurs bien avant les autres nourrissons, montrait également des difficultés dans les domaines les plus simples. Ainsi tandis que Serny semblait avoir des difficultés de communication (il ne prononça ses premiers mots que vers peu avant ses 2 ans !), son frère savait déjà lire des phrases simples à 3 ans.
Ce ne fut que l’année de ses 4 ans que des troubles mentaux de Serny furent clairement mis en évidence. En effet, puisque que Remizov montrait de nombreux signes qui permettraient de le qualifier de surdoué, le retard de Serny semblait, aux yeux de ses parents, du à l’écart intellectuel avec son frère, et non à un déficit important. De plus les échographies n’avaient décelé aucune anomalie, et il était théoriquement improbable qu’une personne souffre d’une maladie génétique quelconque sans que son frère jumeau véritable ait le même problème. Malheureusement il fallait se rendre à l’évidence, lors de la scolarisation en maternelle, et donc lors de leur premier vrai contact avec une multitude d’inconnus, il était clair que Serny montrait des troubles comportementaux similaires à l’autisme.
Cette grande différence entre l’intellect des deux jumeaux était un mystère pour beaucoup de monde. Évidemment plusieurs hypothèses furent posées : certains médecins émettaient l’idée qu’il pouvait exister un gène particulier qui aurait muté sur un seul des deux embryons juste après la division de la cellule œuf originel, plusieurs membres de la famille accusèrent la maternité d’avoir fait subir un traumatisme crânien au petit Serny suite à un malencontreux accident. Certains membres de la clinique accusaient eux l’amour abusif de Mme Serny pour l’alcool. Il eut plusieurs années de recherches, de débats et même de procès à la recherche d’un fautif, mais jamais ne fut résolu le mystère des véritables jumeaux avec un si grand écart intellectuel. Quoi qu’en soit les raisons le constat était là : Remizov montrait de plus en plus les signes d’enfant surdoué, Serny semblait être autiste.

Malgré tous, les premières années de vie des jeunes Horta furent assez joyeuses. Serny fut placé dans un établissement spécialisé où il fit preuve de qualités extraordinaires. Ainsi on le qualifia, faute de mieux car on ne connaissait pas l’origine de sa différence, d’autiste savant. Serny démontra rapidement une facilité exceptionnelle avec la manipulation de concepts abstrait, tel que les mathématiques. Remizov quand à lui montra une facilité extraordinaire dans son apprentissage. Il était à la fois passionné par les sciences et par l’apprentissage de sa langue maternelle, puis plus tard par celle des langues étrangères.
A leur domicile, les jeunes Del Horta reçurent une éducation religieuse de leurs parents. Ainsi Remizov ne doutait pas de l’existence de Dieu, bien qu’il n’avait pas une grande foi dans les évènements bibliques ni une grande passion quant à la pratique de la prière hebdomadaire.

Ce fut à 14 ans que les jeunes Del Horta connurent leur premier drame avec le décès de leur grand père. Bien évidemment le jeune Remizov fut submergé par une grande tristesse. Son père qui avait passé les dernières années à accompagner son propre père l’était également, bien qu’il faisait d’énormes efforts pour le cacher. Sa tante et son oncle quant à eux semblèrent bien plus préoccupés par la question de l’héritage. Une journée elle n’avait pas hésité à crier sur l’enfant en plein deuil sous prétexte qu’il avait pris une photo en souvenir sans demander l’autorisation, alors qu’elle même s’était précipitée pour prendre un maximum d’objets de valeur. Son père quant à lui sombrait dans une dépression et se contre fichait de l’héritage. Il augmenta d’ailleurs considérablement sa consommation de tabac à cette époque. Néanmoins il estimait que son frère et sa sœur, distants de leur père, ne méritaient pas l’héritage, et donc il essayait d’en récupérer un maximum juste pour les embêter.

À ses 15 ans, le père Del Horta commença à souffrir de graves complications suite à sa consommation excessive de tabac. Les médecins lui diagnostiquèrent un cancer de la gorge et il dû subir une lourde opération. Ainsi il fut rapidement incapable de parler par, on lui posa donc une machine qui lui permettait de parler par la gorge avec un son déformé et très difficilement compréhensible pour une oreille inexpérimentée. Son cancer lui posait de grosses contraintes. Il avait notamment l’impression de se noyer lorsqu’il se douchait et avait des difficultés à s’alimenter. Néanmoins il gardait le sourire devant ses fils. Un jour suite à une ballade avec leur mère les enfants Del Horta eurent le malheur de découvrir leur père gisant dans son sang avec téléphone à la main. Ce dernier avait eu une sorte de « crise », et avait essayer d’appeler du secours, mais il n’a pas pu trouvé la force de composer un bon numéro. Suite à cette expérience traumatisante, les enfants Del Horta commencèrent à vivre seul avec leur mère.

A cette époque Serny montrait un don incroyable pour les calculs mentaux et une forte habileté en technologie. Il avait déjà construit avec la plus grande aisance des voitures télécommandés, et des robots simplistes. Remizov quand à lui avait une culture générale très développée. Il dévorait les revues de vulgarisation des théories de physique de haut niveau et prenait des cours de diverses langues, dont l’esperanto qu’il considérait comme une admirable tentative de rendre le monde meilleur. Mais malgré tout son génie, Remizov était un être naïf et facilement influençable. Ce fut donc à 16 ans, après son traumatisme du double deuil, que le jeune Del Horta commença à se laisser dangereusement influencer.

A cet age Remizov avait déjà sauté plusieurs classes, et donc obtenu ses premiers diplômes. Par conséquence il n’avait pas eu le temps de lier de longues amitiés avec ses camarades. La seule personne de son age qu’il connaissait depuis son enfance et qu’il côtoyait toujours était son frère. Il ne parlait jamais de lui à l’école bien qu’il lui plaisait de passer des moments avec Serny à bidouiller des machines et en créer d’autres.

La même année, une grande brocante eut lieux dans sa ville, c’était l’occasion pour lui de trouvé tout un tas de chose intéressantes. Il se balada donc au hasard entre les stands à la recherche d’objets dont il pourrait récupérer les matériaux pour bricoler. Bien sûr, d’autres articles attirer est attention, il était notamment attiré par les ventes de vieux livres. C’est ainsi qu’en fouillant dans un carton qu’il trouva un vieux livre à la couverture noire. Dessus était affiché un pentagramme blanc inversé ainsi que « La Bible Satanique » en lettres rouges. Dans la genèse Satan était un ange qui avait subit le courroux de Dieu pour avoir apporté la connaissance à l’Homme. Remizov n’avait jamais comprit quel était le crime à diffuser la connaissance, l’ouvrage qu’il avait en main l’intriguait. En plus il était très court et pas très cher. Afin de satisfaire sa curiosité, il l’acheta.

La bible satanique est bien loin de tous les préjugés racontant des sombres histoires de poules égorgées qui bouffent des bébés sous un air de musique glauque. Non la bible satanique n’est rien de tout cela, à première vue elle est même attirante. Certes, il s’agit d’un puissant outil de manipulation qui incite à commettre certains actes en nous prouvant que l’inverse est insipide. Néanmoins, il faut reconnaître que cet ouvrage est formidablement bien écrit et plusieurs propos sont très attirants. C’est ce que l’on appelle le sophisme, un art de la parole qui permet d’élever n’importe quelle absurdité en rang de vérité. Tout d’abord, de nombre principe du livre consiste à « se faire plaisir et ne pas se privé bêtement ». Bien sûr un esprit critique pourrait se demander quel est le rapport entre l’application de certains principes de la bible satanique, similaire à ceux de la philosophie épicurienne, et le fait d’être satanique. L’originalité de cette bible consiste à dire que le principal argument pour promouvoir le plaisir est que les écrit de la Bible chrétienne attirent l’ennuis : « Satan représente la complaisance au lieu de l’abstinence ; Satan représente l’existence matérielle au lieu de promesses spirituelles irréalistes ». Ayant reçu une éducation chrétienne Remizov ne met pas en doute l’existence de Dieu et donc croit naturellement en celle de Satan. De plus ses années des prières lui ont prouvé que la pratique de cette religion était très ennuyeuse.
Un second grand principe de cette bible consiste en la dénonciation de la manipulation sous toute forme, celle des médias et bien évidemment celle de la bible chrétienne. Bien sûr certains pourraient également prétendre que la bible satanique est aussi une manipulation, mais rappelons que cette dernière est assez bien écrite pour que ça n’en ait pas l’air. De plus lors de la mort du grand-père de Remizov, ce dernier n’a pas oublié que son oncle et sa tante étaient très intéressés par l’héritage.
Le dernier grand principe que retiendra Remizov consiste aux méprit des « faibles » : « Ce sont des faibles, pour qui il ne faut avoir aucune pitié et qui sont dans ce cas précis des cibles rêvées pour les sacrifices humains. C'est vrai qu'il est facile d'oublier les méfaits causés à d'autre, quand on considère la "vie malheureuse" qu'a pu avoir la personne qui les a commis » « Si lui préfère se laisser marcher dessus qu'il en soit ainsi! ».

Si la bible Satanique ne parlait en aucun cas de discrimination racial ou envers les handicaps, chacun avait sa propre définition de la faiblesse. Or l’handicap de Serny l’empêchait d’avoir de véritables relations sociales, les seules personnes à l’apprécier réellement étaient sa mère, feu son père et son frère. Certes, certains rare spécialistes des troubles mentaux voulaient réellement l’aider à vivre une vie heureuse sans voir en lui une bête de foire. Mais cela n’était pas le cas de la plupart des gens à travailler avec ses professionnelles. Ainsi de nombreux industriels firent minent de se préoccuper du bien être de Serny, bien qu’il soit évident que seul son don pour les calcules et la technologie ne les intéressaient. « Maudissez trois fois les faibles dont le manque de confiance les rend vils, pour qu'ils servent et souffrent! » « Si lui préfère se laisser marcher dessus qu'il en soit ainsi! ». C’est à cette époque que l’amour que Remizov portait à son frère commença à laisser place à l’indifférence, puis au méprit.

Remizov fut longtemps naïf, mais jamais idiot. S’il était très facile de manipulé son esprit, il était également très facile d’être trompé par lui. Ainsi des années durant il simula un amour envers son frère afin que ce dernier continu à lui faire confiance. D’après la bible satanique les faibles le sont par choix, il n’est donc que justice que de les exploiter. Malgré tout son génie Remizov savait qu’il n’atteindra jamais le don de son frère pour créer de nouvelles machines. Il travailla donc avec lui pour en crée plusieurs et élaborer des théories originales. Plusieurs fois l’aide de Serny lui fut très utile pour le permettre de finaliser ses expériences de l’université. Bien évidemment la participation de Serny restait anonyme.

La mère des jumeaux ne s’est jamais remise de la mort du père Del Horta eu beaucoup de mal à élever ses enfants. Lorsque Remizov intégra l’une des écoles les plus prestigieuses du pays à 17 ans elle considéra qu’il était apte à s’occuper de son frère à sa place et augmenta sa consommation d’alcool. Lorsque qu’il eut 20 ans elle le considéra comme adulte et relâcha grandement son boulot de mère pour sombrer définitivement dans l’alcoolisme. Elle mourut 5 ans plus tard d’une Cirrhose du foie. À sa mort s’écroula la protection que possédait Serny. En tant que chef de famille Remizov fut plus à même d’agir selon ses desseins. Tout d’abord il devait faire disparaître son honteux frère jumeau. Non pas le tuer, car il était très utile, mais le faire disparaître des mémoires. Il était or de question que l’on apprenne que le génie Remizov avait un frère autiste. Ensuite, il enferma Serny chez lui. Bien évidemment ce dernier ne se rendit compte de rien, son frère était un bon acteur. Ensuite il profita que sa mère ne soit plus là pour publier tous les travaux de Serny sous son nom, ce qui n’était qu’à moitié un mensonge puisqu’il s’appelait lui aussi Del Horta. Bien évidemment, la plupart des inventions et thèses, ou plutôt leur important nombre avait pour origine le don de Serny. S’il est vrai que Remizov aurait été incapable d’inventer seul la plupart des inventions de son frère, ou alors seulement après de longues années de recherches, il était parfaitement capable de les recrées. En effet il avait travaillé avec son frère dans tous ses projets et connaissait donc parfaitement le sujet de son travail.
A 26 ans Remizov termina ses études avec l’obtention d’un diplôme de hauts niveaux. Il était devenu un brillant scientifique à la fois dans les domaines de la physique et physique quantique, mais aussi dans le domaine de la biologie cellulaire. De plus il s’agissait d’un grand polyglotte qui ne parlait pas moins de 7 langues: Anglais, Allemand, Français, Espagnol, Italien, Portugais, mais aussi l’Esperanto dont il était très fier et il avait pas mal de notions en Latin et Grec ancien.







Dernière édition par Janus le Lun 26 Jan - 3:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cho'Ko
Admin
Admin
Cho'Ko

Masculin
Nombre de messages : 258
Age : 28
Date d'inscription : 10/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Alexandre Tork
Caste: Neutre

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptyVen 23 Jan - 22:29

Bienvenu !
Bonne fiche, bon niveau de RP, pour le rp test en tout cas.
On attend le reste de ta fiche et le passé de ton personnage.

_________________
Personnage: Alexandre Tork
Revenir en haut Aller en bas
Zebulon

Zebulon

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 28
Date d'inscription : 10/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Experience 7853
Caste: Neutre (Mutant)

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptyVen 23 Jan - 23:03

J'aime beaucoup le style.
Mais j'ai remarqué quelques défauts.
Des mots pas super bien utilisé (ex: "incroyable force que lui incubait sa mutation" incuber vaut dire permettre le développement de l'état embryonnaire a l'état "fini") ou des tournures de phrases qui ne collait pas bien au style narratif employer précédemment.
(Je mettrais plus d'exemple quand j'aurais le temps de relire)

Sinon petite précision, les mutants ne deviennent pas fou a force d'utiliser leurs pouvoirs.

Enfin je profite de l'occasion pour te souhaiter la bienvenue chose que je n'avait pas faite.
Revenir en haut Aller en bas
Janus

Janus

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 29
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Remizov Del Horta
Caste: Fou

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptySam 24 Jan - 0:37

Alors pour incuber:

http://www.mediadico.com/dictionnaire/definition/incubation/1

Ce mot peut également désigné les symptômes provoquer par une maladie. Bon, il est vrai que les pouvoirs des mutants ne sont pas vraiment des maladies.


Sinon pour la folie des mutants, j'ai juste considérer que le prix que Tar devait payer pour son pouvoir était une baisse de santé mentale. Sinon je reconnait avoir généralisé cette contrepartie à tout les mutants.


Si vous avez d'autres question n'hésiter pas. J'en profite également pour souhaiter le bonjours à tout les membres.
Revenir en haut Aller en bas
Zebulon

Zebulon

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 28
Date d'inscription : 10/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Experience 7853
Caste: Neutre (Mutant)

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptySam 24 Jan - 5:03

Non, de nouveaux, incuber dans ce cas signifie le faite que la maladie passe du stade embryonnaire au stade "fini" ou elle est provoque des symptômes.
On parle d'ailleurs de temps d'incubation d'une maladie pour décrire la durée entre le moment ou la maladie entre dans le système et le moment ou elle provoque des symptômes....
Revenir en haut Aller en bas
Bidhulk
Admin
Admin


Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 07/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Duchmol Dupont
Caste:

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptySam 24 Jan - 13:25

Pulp fictiooooooon !

Et on écrit (et dit ) Patres: In nomine patres et filii est spiritus sancti !

_________________
- Et si... Oui, et si... Mh...
- Et si quoi ?
- Ta gueule.
Revenir en haut Aller en bas
LSN
Admin
Admin
LSN

Masculin
Nombre de messages : 347
Age : 28
Date d'inscription : 07/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Heiks Hammer
Caste: Punk (mutant)

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptySam 24 Jan - 15:01

Bah en tout cas, je pense que les seules choses qui empêchent la validation de la fiche sont les champs encore vides.

Bienviendue, par Minùù !

_________________
Personnages :

Heiks Hammer, punk-mutant, encore en vie.
Jasper Hellessen, fou, mort le 15/04/09.
Revenir en haut Aller en bas
http://lsn.servhome.org/
Janus

Janus

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 29
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Remizov Del Horta
Caste: Fou

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptySam 24 Jan - 21:36

Zebulon --> autant pour moi
Bidhulk --> Non, pas pulp fiction (je n'ai d'ailleurs jamais vu le film) mais Ezechiel, ancien testament. Sinon pour la phrase j'ai fait une traduction Latine des paroles françaises. En Français il n'y a aucun "et" entre le "au nom du père" et "du fils".

De même "Est" est une forme du verbe être en Latin. Alors que le "Et" équivaux au "et" français.


Pour tout le mondre j'ai fini mon passé à 99%. Il me manque la correction d'orthographe et un passage de transition au début pour lequel je n'ai pas d'inspiration. Ma fiche à été faite à la va vite pour vous présenter le Rp test, il manque donc quelques infos.


Pour les Admin:

En discutant avec Cho'Ko on s'est dit que mon Yasm pourait inspirer une nouvelle classe de personnages: celle d'extrémistes religieux qui pourchassent sans relache les mutans.
Revenir en haut Aller en bas
Bidhulk
Admin
Admin


Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 07/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Duchmol Dupont
Caste:

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptyDim 25 Jan - 2:05

Mons "est" était une faute de frappe non-vue, shame on me.
Le "et" au milieu, je ne savais plus (je connaissais les prières en latin, pour u certain nombre, par cœur. Il ne me reste plus que le pater noster en allemand...)
Et je sais que ça vient d'Ezechiel; mais regarde Pulp Fiction, le black (dont c'est la citation préférée) utilise cette phrase avec une conviction tout a fait flippante avant de tuer ^^


EDIT:
Du coup j'ai encore oublié:
Bienvenu, personnage intéressant ! Quant à créer une nouvelle caste... Les hippie on été refusés parce qu'il y avait trop de castes déjà. Mais rien ne nous empêche de créer une sous caste [ on en discutera LSN ] , et rien ne vous empêche d'être des fanatiques.

_________________
- Et si... Oui, et si... Mh...
- Et si quoi ?
- Ta gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Janus

Janus

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 29
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Remizov Del Horta
Caste: Fou

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptyLun 26 Jan - 3:05

La longueur de votre message dépasse la limite autorisée.


Shocked !!!!!!!!!

Naméo, z'auriez pu prévenir qu'il y avait un maximum imposé! Alala...

------------------------------------

La 4ème guerre mondiale se déclencha vers cette époque. Remizov reçu ses papiers militaires à peine quelques mois après avoir fini ses études. Serny lui ne reçu évidemment aucune convocation à cause de sa différence. Son frère n’avait donc pas à justifier sa disparition. Au cours des années chaotiques qui suivirent, Serny fut administrativement effacé. Ceux qui l’avaient côtoyé n’en avaient plus qu’un vague souvenir. Remizov avait réussi à faire disparaître son frère des mémoires.
Après avoir reçu ses papiers militaires, Remizov de faire une formation rapide. Il appris évidemment à se servir d’une arme à feu et quelques manœuvres militaires, mais son niveau d’études lui garantissait d’être directement promu à un haut grade, il n’irait pas au front.
A cette époque, bien que de forts conflits pesaient sur le continent, le pays de Remizov n’était pas encore officiellement rentré en guerre. Certes touts les Hommes étaient convoqués par l’armée qui préparait ses troupes, mais durant cette période Remizov pouvait encore rentrer chez lui et donc s’occuper de son frère. Malheureusement il était au courant que cette situation ne pouvait pas durer. Étant donné son fort niveau d’étude, il pouvait facilement choisir le secteur dans lequel il désirait s’investir, mais il serait obligé d’aller vivre à proximité d’une base militaire. Ce fut pour cela qu’il déménagea rapidement près d’une grande base où il travailla par la suite. S’il est vrai que Remizov méprisait son frère, il avait beaucoup appris grâce à ce dernier et comptait profiter encore de ses dons mécaniques et mathématiques. Toutefois, ce dernier était incapable de s’occuper seule des tâches les plus simples, tel que faire la cuisine. Ainsi il était essentiel que son frère soit caché à proximité de lui.
Quelques semaines plus tard lorsque son pays fut officiellement engagé dans la guerre, Remizov travaillait « en sécurité » à l’arrière dans le domaine de la stratégie militaire et de la diplomatie. Son grade lui offrait une certaine liberté, il pouvait donc facilement s’éloigner de son lieu de travail pour aller secrètement s’occuper de son frère. Très rapidement, Remizov montra un grand génie dans l’élaboration de stratégies militaires. Ainsi, il ne tarda pas monter davantage en grade et être remarqué par les politiciens.
Deux ans plus tard, Remizov avait la réputation d’un être glacial et sans cœur, bien que militairement parlant il était très efficace. Certes, n’étant pas à proximité du front il n’était pas en grand danger. Néanmoins, il commandait des grands mouvements de troupes, n’hésitant pas à ordonné le massacre de villages entiers ainsi que celui des civiles qui y habitaient afin d’éviter que l’armé adverse ne puisse y trouver refuge. De même, à l’instar de Vercingétorix, il ordonnait la destruction des villages de son propre pays dans les zones ou l’armé adverse gagnait du terrain : le sacrifice est stratégiquement plus efficace qu’une occupation qui offrirait des ressources à l’ennemis. C’est donc ainsi qu’il fut convoqué par le Général en personne pour l’aider à rétablir l’ordre dans un territoire ressemant conquit. Le très haut grade qu’il avait atteint lui conférait de grands avantages. Tout d’abord, il résiderait dans une maison spacieuse et aurait le droit à de la privacité. Ensuite il pouvait y emmener des relations sans avoir à donner d’explications. Si un soldat vie loin de ses proches dans des conditions de vie précaires, il est hors de question que ce soit également le cas pour les très hauts gradés. Naturellement Remizov devait emmener son frère. Pour commencer, il serait trop risqué de le laisser seul. Lassé par la solitude, par faim, ou tout simplement inquiet, il risquerait de trouver un moyen de prendre contacte avec l’extérieur, ce qui serait ballot puisque Serny était sensé ne pas exister. De même, s’il mourait pour une raison quelconque due à ses troubles mentaux (notamment son incapacité à s’occuper de lui-même) il serait fort fâcheux qu’un jour quelqu’un découvre un cadavre dans l’ancienne maison de Remizov Del Horta.
Ainsi il était dans l’obligation d’emmener Serny avec lui. Malgré la difficulté de la tâche, cela fut bien plus facile que prévu. En premier lieu, il était essentiel que personne ne voit le visage de Serny. En tant que jumeaux il lui ressemblait en tout point, or Remizov prétendait être fils unique. Il avait donc appliqué de nombreux bandages autour de sa tête comme s’il s’agissait d’un grand brûler. Grâce à son haut grade et sa réputation, personne n’osa lui poser de questions sur celui qui l’accompagnait, il n’eut donc pas besoin d’inventer de mensonges. Ensuite si Remizov méprisait son frère, ce n’était pas réciproque. Serny se montra coopératif lorsque son frère lui demanda, en feignant la gentillesse, d’être discret.

Le Général se montra être un homme doté d’une grande culture, Remizov ne tarda pas à se lier d’amitié avec lui. Bien évidemment certain prétendaient qu’il était d’une grande cruauté, mais ceux là étaient dans le camp adverse. Il est vrai que plusieurs fois il a sacrifié quelques soldats pour pouvoir attaquer par surprise une cible stratégique, mais cela est tout à fait normal en temps de guerre.
Quant à Serny il fut encore une fois oublié. Si certains c’était étonné de voir Remizov arriver avec une personne au visage bandé, leurs questionnements furent rapidement remplacés par des pensées plus importantes liées à la guerre. Encore une fois Remizov convainquit son frère à rester caché dans la maison. Il n’était donc jamais sorti, personne ne se rappela sa présence.
Le territoire occupé se révéla bien plus hostile que la base ou Remizov avait travaillé durant deux ans. Malgré la forte présence militaire, de nombreux habitants se montraient malveillants et plusieurs tentatives d’attentat avaient déjà eu lieu. Le Général avait eu vent de la réputation de Remizov et se disait impressionner par son génie tactique. Or il avait justement besoin d’un chef fort pour rétablir l’ordre dans les zones occupées. Persuader que Remizov était l’homme qu’il lui fallait, il le nomma au poste de « Grand Gardien de l’ordre et de la sécurité » et lui confias le commandement de toutes les troupes présentes. Confiant en Remizov, le Général lui laissa la tâche de s’occuper de rétablir l’ordre avant de partir vers la capitale pour s’occuper d’autres affaires.


Ainsi donc, une année durant Remizov mena les troupes d’une main de fer pour rétablir l’ordre par la force. Remizov Del Horta, son simple nom à une consonance effrayante. Remizov Del Horta, un nom qui terrifia toute une population. Dans la bible satanique il était écrit : « Donner coup pour coup, dédain pour dédain, trépas pour trépas, œil pour œil, bosse pour bosse! Faites de vous une terreur pour votre adversaire, et quand il aura eu ce qu'il mérite, il y réfléchira à deux fois avant de recommencer. Ainsi vous vous faites respecter durant toute votre vie, et votre esprit (votre esprit immortel) ne vivra pas dans un paradis intangible, mais dans les cerveaux de ceux dont vous aurez gagné le respect. », Remizov savait pertinemment que pour instauré l’ordre il devrait d’abord instaurer un règne de peur. Pour cela il fallait bien évidemment massacré tous les opposants et si possible publiquement. Mais pour instaurer la peur, et donc le respect, il ne fallait pas se limiter aux « terroriste ». Ainsi il n’hésita pas à faire arrêter des centaines de personnes pour les motifs les plus futiles.
Bien que très violentes, ces méthodes furent efficaces, et l’ordre fût rétablit, plus personne n’osait s’opposer à ceux qui occupaient le territoire. Bien évidemment, il va sans dire que Del Horta fut haïe par toute une population, haïe mais respecté. Ce fut à cette période que le « Grand Gardien de l’ordre et de la sécurité » reçu une lettre écrite par le Général lui-même. Ce dernier le félicita d’avoir restauré l’ordre et annonçait qu’il arriverait dans quelques jours pour voir ses résultats.

La veille de l’arrivée du général, Remizov s’arrangea pour qu’on le voie regagner ses quartiers et surtout pour que personne n’aient la mauvaise idée de venir le déranger. Il prétendait devoir préparer quelques paperasses et insista sur le fait qu’il serait très désappointé si il était interrompu. En réalité, le « Grand Gardien de l’ordre et de la sécurité » voulait vérifier que sa mission était bien accomplit, et pour cela il décida de visiter la ville incognito. En effet, si il voulait connaître la véritable opinions des gens il ne pouvait se montré à visage découvert. Remizov avait également préféré garder le secret sur son escapade. Si jamais ses officiers étaient au courant de son idée, le Général pourrait l’être également. Or si il apprenait que Remizov avait encore des doutes sur la rétablissions de l’ordre il ne pourrait pas lui faire confiance. Ainsi il déambulait à travers les rues, un grand manteau marron à capuche lui garantissant l’anonymat. Son talent d’acteur lui permettait d’engager la conversation avec diverses personnes sans trahir son identité. Néanmoins il gardait une arme à feu sur lui, juste au cas où.
Remizov passa plusieurs heures à discuter avec des gens à la recherche d’éventuelles informations sur une attaque terroriste prévue pour le lendemain. Il visitait préférentiellement les bars, considérant que la multitude des gens et surtout l’alcool aidant faisait de ces lieux les plus adaptés pour qu’une information sensée restée secrète devienne publique. Vers 14H alors que soleil était presque au zénith, Remizov se trouvait dans un petit bistro en compagnie d’alcooliques à l’haleine plus très fraîches. Alors qu’il se préparait à prendre congé après avoir discuté avec une femme ayant un peu trop bu, un homme fit une entrée fracassante dans le petit établissement en hurla joyeusement que Ta-Or était mort. Si Remizov n’avait aucune idée de ce qu’était Ta-Or cela ne semblait pas être le cas des autres clients qui explosèrent de joie avant de se précipiter dans la rue. Le gérant de l’établissement lui-même se dépêcha de sortir sans prendre la peine de le fermer. Intrigué Remizov sorti à son tour. Dehors une multitude de gens se pressaient tous dans la même direction. Toujours incognito il décida de les suivre curieux d’en apprendre davantage sur ce qu’il passait. Tout autour de lui, les gens avaient des discutions très animées. A ce qu’il put comprendre, des rumeurs annonçaient que Ta-Or était mort et que quelque chose se passait dans la Grande Place. La Grande Place était, comme son nom l’indiquait, une grande place qui se trouvait justement en face des bâtiments hébergent les militaires chargés d’occuper le territoire. « Ta-Or est mort » était-ce donc un nom de code désignant l’opération terroriste qu’il redoutait ?
Tout en se dirigeant vers la Grande Place, Remizov craignait le pire, mais arrivé là-bas il ne s’attendait pas du tout à ce qu’il découvrit. Une grande estrade en bois avait été montée pour permettre à un large public d’assister à la scène. Sur cette estrade se trouvait plusieurs militaires, une forme cachée par un rideau noir, mais ce qui étonna vraiment Remizov fut la présence du Général ! Le Général ! Pourtant, sa lettre stipulait bien qu’il n’arriverait que le lendemain, il en était sûr, il avait vérifié la date plusieurs fois. Plus étonnant encore c’est que le Général semblait être adulé par la foule. Il était en train de prononcer un discours ponctué par les applaudissements de la masse. Apparemment Remizov était arrivé vers la fin du discours car le Général ne tarda pas déclarer qu’il était venu l’heure de montré ce qu’il avait promis. La foule commença à scander joyeusement son nom en cœur tendit que celui-ci s’approcha de la chose recouverte par le rideau noir. Le Général marcha lentement, savourant la joie d’être aimé de son public. Arrivé au niveau du rideau, il le tira d’un coup sec pour dévoiler le cadavre de Serny Del Horta empaler sur une énorme pieu. Aussitôt une explosion d’allégresse s’éleva dans la foule qui criait que le tyran était mort, que Remizov le cruel était mort, que Ta-Or était mort ! Après de longues minutes, lorsque le calme revint, le Général se délectait à raconter comment Del Horta avait supplié qu’on le pardonne lors de son arrestation, comment il avait pleurniché tel une fillette lorsqu’on l’avait empalé. A n’en pas douter il devait s’agir de mensonges. Il était bien plus probable que les hommes du Général aient exécuter Serny juste après avoir forcé la porte de sa résidence privée afin de garantir que leur cible ne s’échapperait pas. Mais la masse est crédule et il est aisé de lui faire croire ce qu’elle veut entendre.
Remizov s’éloigna discrètement de la Grande Place, il avait besoin d’un endroit calme pour réfléchir, or il devait le faire vite. Donc s’il se remémorait bien les évènements, le Général l’avait engagé pour « faire le sale boulot à sa place » en faignant être son ami. Ainsi il s’était fait bêtement manipulé pour qu’il endosse le rôle du « Grand Tyran de l’ordre et de la sécurité » à la place du Général. Et une fois l’ordre rétablit le Général comptait revenir l’exécuté pour passé pour un héros auprès du peuple. Il devait avouer que le plan était ingénieux. Le Général avait même poussé le vice jusqu’à revenir avant la date prévue pour le prendre par surprise. Par chance, Remizov avait été confondu avec son frère jumeau, « l’homme au visage bandé » dont tout le monde avait oublié l’existence. À cet instant précis il fut envahi par un mélange de sentiments beaucoup trop opposé pour que sa logique arrive à suivre. D’un côté il était haineux et désirait une cruel vengeance, de l’autre il était terrorisé et complètement abasourdi par ce qui venait de ce passé. Non à cause de la mort de son frère, cela faisait bien trop longtemps qu’il le méprisait pour ressentir de la peine (bien qu’il soit fort dommage de perdre ses dons d’autiste savant). Non, ce qui le choquait était la grande trahison qu’il avait subit. Submergé par ses sentiments il réfléchit avec ses émotions et non avec sa tête et c’est pour ça qu’il prit une décision stupide. Le soir même il irait tuer le Général.

Revenir en haut Aller en bas
Janus

Janus

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 29
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Remizov Del Horta
Caste: Fou

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptyLun 26 Jan - 3:06


Cette nuit là il se dirigea discrètement vers les quartiers militaires de la ville. Remizov n’avait jamais été envoyé au front, mais lors des premiers conflits de cette guerre il avait reçu une formation accélérée des principales tactiques militaires, dont la furtivité. De plus il avait préféré choisir un poste de stratège militaire plutôt que celui de scientifique militaire qu’on lui avait proposé. Or au cours de sa carrière il avait dû préparer de nombreuses missions commando. Alors même s’il n’avait jamais été lui-même se battre il avait quelques notions pour avoir une chance de s’infiltrer dans les cartiers du général. Encore une fois, tout cela fut bien plus facile que ce qu’ils ne pouvaient l’imaginer. Remizov avait été un homme très cruel pour la population, mais aussi un homme très dur avec les soldats qu’ils commandaient. La quasi-totalité de ces militaires passèrent la nuit à fêter sa propre mort et donc le niveau de sécurité des quartiers militaires était au plus bas.

L’infiltration dans la base fut donc aisée. Remizov devait encore atteindre les quartiers du Général sans se faire repérer. Une nouvelle fois cela fut facile, presque trop d’ailleurs. Tout le personnel étant occupé à faire la fête les couloirs étaient vide. Il ne tarda pas à arriver devant le bureau du Général, l’arme qu’il avait apporté lorsqu’il avait visité incognito la ville était toujours avec lui. Remizov prit une profonde inspiration avant de rentrer brutalement dans la pièce son arme visant le centre de cette dernière. Durant quelques secondes il fut étonné de trouver le bureau vide. Il aurait pourtant du se douter qu’en ce jour de fête le Général ne se serait pas enfermer dans son bureau ! Remizov souffla un bon coup puis alla s’asseoir sur l’un des confortables fauteuils. Il était temps qu’il cesse d’agir selon ses émotions pour réfléchir avec sa tête. Qu’était t-il en train de faire ? Il voulait tuer le Général, mais après, que ferait t-il ? Et puis pouvait t-il vraiment espérer atteindre le Général dans sa propre base ? Il se reposa un moment sur les fauteuils, laissant le temps à l’angoisse qui pesait sur lui diminuer, cherchant une véritable idée.
Son instinct le poussait à débouler brutalement dans la grande salle de réception ou, à n’en pas douter se déroulait la fête, et à tirer à vue sur le Général avant de s’enfuir. Sa conscience lui soufflait qu’il valait mieux ne rien tenter avant de trouver une meilleure idée. Si attaqué le Général lorsqu’il était entouré d’une armée entière était suicidaire, son objectif aura plus de chance d’être atteint s’il tentait une embuscade lorsque le Général serait en déplacement avec une faible quantité de garde de corps. Il pouvait également attendre le retour du Général dans son bureau pour l’avoir par surprise, en espérant qu’il ne serait pas accompagné et qu’il arriverait toujours à fuir. Finalement il décida de profite du fait qu’il soit seul dans son bureau pour le fouiller, il trouverait sûrement des informations intéressantes. L’une des premières choses qu’il découvrit est un rapport des espions indiquant que l’armée adverse préparait une attaque massive pour récupérer les territoires occupés. Tout bien réfléchis le moment semblait être très mal choisi pour assassiner le commandant en chef des armés. Remizov Del Horta continua à fouiller la pièce. Dans l’un des tiroirs de l’écritoire du Général il fit une découverte intrigante. Il s’agissait d’un vieux livre cornée, mais qui portait une élégante couverture en cuir. Il portait pour titre Le Prince et était signé Machiavel…





Après l’assassina de Serny Del Horta nul n’a sus ce qui arriva à Remizov. Ce dernier avait définitivement disparu et ne tenta aucun attenta sur le Général. Le Général quant à lui s’arrangea pour faire disparaître Del Horta de l’Histoire. Si le nom Del Horta était connu par quelques scientifiques et mathématiciens grâce aux théories et théorèmes que Remizov avait créés avec son frère, Le Général s’arrangea pour que la participation du « Grand Gardien de l’ordre et de la sécurité » soit oubliée. Quand aux machines fabriquées par les frères Del Horta ont pour la plupart été détruites ou perdus.

Aujourd’hui Remizov Del Horta est athée. Le livre de Machiavel lui a ouvert les yeux et il perdit rapidement toute trace de naïveté. Mais cette prise de conscience fut bien trop rapide pour qu’elle soit sans conséquences. Du jour au lendemain il se rendit compte que Dieu tel que le décrivait la Bible n’était qu’un être de papier. De même pour Satan et la Bible Satanique qui n’était qu’un tissu de sottises. Du jour au lendemain, ce sur quoi il avait fondé ses premières années de vie s’était effondré.
Revenir en haut Aller en bas
LSN
Admin
Admin
LSN

Masculin
Nombre de messages : 347
Age : 28
Date d'inscription : 07/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Heiks Hammer
Caste: Punk (mutant)

[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta EmptyLun 26 Jan - 11:32

Ouaoh, quelle longue histoire x_x (mais intéressante !)

En tout cas, tu es validé ! Bon jeu =) !

_________________
Personnages :

Heiks Hammer, punk-mutant, encore en vie.
Jasper Hellessen, fou, mort le 15/04/09.
Revenir en haut Aller en bas
http://lsn.servhome.org/
Contenu sponsorisé




[Validé] Remizov Del Horta Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Remizov Del Horta   [Validé] Remizov Del Horta Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Validé] Remizov Del Horta
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CF] Proposition de Planning (pour l'instant non-validé)
» Explications ? [Porte non validée ?]
» Compositions validées !
» Les Sables d'Olonne -/)- Horta
» [Suggestion] Autoriser un peu de hors-sujet dans les Blogs (validée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Après la Fin | RPG |  :: Le forum :: Présentations des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: